Les gemmes

Du latin gemma (« bourgeon », « gemme »).

Une gemme est une pierre fine, précieuse ou ornementale ou n'importe quelle matière très dure ou colorée ayant l'aspect de ces pierreries et utilisée comme ornement.

Pour mériter l'appellation de gemme, cette matière (minéral, roche ou une substance organique telle que perle, ambre ou corail) doit être attrayante, surtout par sa couleur. Elle doit être peu altérable, et assez solide pour survivre à un usage constant ou aux manipulations, sans se rayer ou s'endommager.

Pierre brute arrachée à la terre par le mineur, une gemme est souvent taillée par le lapidaire pour finir montée sur une bague, en boucle d'oreille ou tout autre ornements de joaillerie. Elle peut être naturelle, traitée ou fabriquée artificiellement (pierre synthétique).

Le diamant

Le diamant est un minéral composé de carbone (tout comme le graphite et la lonsdaléite), dont il représente l'allotrope de haute pression, qui cristallise dans le système cristallin cubique. C'est l'un des matériaux naturels les plus durs (dureté de 10 (maximum) selon l'échelle de Mohs).

Le terme diamant est issu du bas latin diamas, -antis, probablement issu par métathèse de *adimas, -antis (« aimant », le terme désignant à l'origine le métal le plus dur puis, toute matière très dure, comme la magnétite qui agit comme un aimant) sous l'influence des mots grecs commençant par dia-, lui-même dérivé du grec ancien Ἀδάμας (adamas : « indomptable », de adamastos : inflexible, inébranlable, qui a donné l'adjectif adamantin, l'ancien nom du diamant adamant et également la désignation adamantane, hydrocarbure tricyclique de formule C10H16.

Le terme qualifie initialement un état d'âme indomptable avant de désigner les métaux les plus durs avec lequel sont forgés les armes et les instruments des dieux (les seuls à posséder le secret de leur préparation) : le casque d'Héraclès de la Théogonie d'Hésiode6, la faucille de Cronos, la charrue d'Æétès ou les chaînes de Prométhée (Eschyle). Le Pseudo-Platon parle de l'adamant dans l’Épinomis.

L’appellation « adamas » pour « diamant », se précise cependant dans le traité Sur les pierres0du philosophe grec Théophraste ; elle est reprise dans l’œuvre Histoire naturelle du romain Pline l'Ancien, les deux auteurs réservant au mot diamant la pierre actuellement connue sous ce nom.

Du terme adamas dérivent les dénominations occidentales (français diamant, anglais diamond, espagnol et italien diamante), sanskrits et arabes (almas), russe (алмаз).

Principaux pays producteurs: Russie, Afrique du Sud, Botswana, Austalie et Canada.

Le saphir

Le saphir est une variété gemme de corindon pouvant présenter de multiples couleurs, sauf la couleur rouge qui désigne alors uniquement le rubis. On doit à Jacques Louis de Bournon d’avoir montré que le saphir (gemme orientale) et le corindon (spath adamantin) ne font qu’un.

Ce terme vient du grec ancien : σάπφειρος, sappheiros (« pierre de couleur bleue ») ou peut-être de l'hébreu סַפִּיר, sappir (« la plus belle chose »).

On trouve également des saphirs de couleur rose, jaune, orange, violette, verte, et d'autres qui sont incolores ou avec d'autres tons. La variété bleue est la plus connue. La teinte rose-violacé ou rose-orangé, appelée saphir « Padparadja » ou « Padparadscha » (traduit du cinghalais par « fleur de lotus »), est la plus rare et la plus recherchée.

Principaux pays producteurs:Australie, Madagascar, Birmanie, Inde et Pakistan.

Le rubis

Le rubis est la variété rouge de la famille minérale corindon. Sa couleur est causée principalement par la présence d'oxyde de chrome (les autres variétés de corindon sont appelées saphirs). Le rubis est classé comme pierre gemme en joaillerie, où il est utilisé. Il a une dureté de 9 sur l'échelle de Mohs : parmi les minéraux, seuls le diamant, la lonsdaléite et la moissanite ont une dureté supérieure, qui est de 10 sur l'échelle de Mohs.

La valeur marchande d'un rubis dépend de plusieurs facteurs : ses dimensions, sa couleur, sa pureté et sa taille (sa « découpe »). Tous les rubis naturels possèdent des inclusions, seuls les rubis synthétiques peuvent donner l'impression d'être parfaits. Plus ces inclusions sont rares et infimes, plus la pierre a de valeur. C'est, avec les diamants de couleur, la pierre précieuse qui peut atteindre les valeurs les plus élevées.

Principaux pays producteurs: Birmanie, Thailande, Inde, Sri Lanka et Madagascar.

L'émeraude

L’émeraude est un minéral, du groupe des silicates, sous-groupe des cyclosilicates, variété de béryl, dont la couleur verte provient de traces de chrome, de vanadium et parfois de fer. L'émeraude est une des quatre pierres précieuses.

L’émeraude est un minéral, du groupe des silicates, sous-groupe des cyclosilicates, variété de béryl, dont la couleur verte provient de traces de chrome, de vanadium et parfois de fer. L'émeraude est une des quatre pierres précieuses.

Le mot émeraude proviendrait du latin smaragdus, déformation du mot perse zamarat qui veut dire « cœur de pierre ». Comme pour d’autres métaux et pierres précieuses, mythes et légendes se mêlent à la réalité historique lorsqu’on parle d’émeraude. On en évoque déjà la présence à Babylone, au IIe millénaire av. J.‑C., où elle servait de monnaie d’échange. À la période antique de l’Égypte, près de la mer Rouge, se trouvaient des mines d’émeraude, dont on a fabriqué des bijoux pour les grands de l'empire. Ces mines de Djebel Zabarah, redécouvertes en 1816 par l'explorateur français Frédéric Cailliaud, ont été abusivement surnommées mines de Cléopâtre. Elles étaient déjà épuisées, mais elles ne contenaient probablement que des gemmes de piètre qualité.

Dans l’Antiquité, des auteurs comme Théophraste, Hérodote ou Pline l'Ancien mentionnent la présence d’émeraudes et décrivent parfois des statues, voire des colonnes ou obélisques taillées dans cette pierre. On sait maintenant qu’il ne s’agissait pas de véritables émeraudes. À ces époques reculées, d’autres pierres aux reflets verts pouvaient facilement donner le change, et il existait déjà des imitations, notamment en verre. En revanche, il est concevable que des statuettes aient été taillées dans des blocs de minéraux à l’état brut, de moindre qualité.

À l’époque romaine, on évoque une lame d'émeraude utilisée comme instrument optique par l’empereur Néron, qui s’en serait servi pour corriger sa myopie lorsqu’il regardait les combats de gladiateurs. À cette époque, on connaissait principalement une mine en Europe, celle d’Habachtal (de) en Autriche. Découverte par des tribus celtes, elle a également été exploitée par les Romains.

Au xvie siècle, les Espagnols découvrent en Amérique du Sud de nouveaux gisements, principalement en Colombie. La mine de Chivor sera exploitée à partir de 1545 et celle de Muzo, en 1594.

En Inde, la pierre du « Grand Moghol », découverte en 1695, pèse 217,80 carats et mesure environ 10 cm. Elle porte des inscriptions religieuses. Elle a été achetée pour 2,2 millions de dollars par un anonyme.

Jusqu’au début du xxe siècle, on appelait également « émeraude orientale » une pierre radicalement différente : le corindon vert, dont la composition s’apparente à celle du rubis et du saphir.

Principaux pays producteurs: Colombie,Zambie, Brésil, Russie et Zimbabwé.

Or du Centre 49 rue d'Auron Bourges - Achat et Vente Or, Platine et Argent - Gemmologie et Expertises - Pièces Lingots, Montres, Bijoux Anciens, Joaillerie - Artisananat d'Art: Création, Réparations et Transformations de Bijoux

Cours du jour: 22.00€ / gramme

Recherche